Sélectionnez votre langue

Tom Collins
Le Tom Collins : Le cocktail rendu célèbre grâce à un canular légendaire !

Recette

Pour 1 personne
5 cl de gin
3 cl de jus de citron pressé et filtré
2 cl de sirop de sucre
5 cl d'eau gazeuse

Comment faire

👉 au shaker / 🥃 highball / 🍹 long drink (15cl) / ⏱️ 5 mn
  1. Frapper au shaker avec quelques glaçons le gin, le jus de citron et le sirop de sucre.

  2. Filtrer dans un verre puis compléter avec l'eau gazeuse.

Histoire et origine

Le Tom Collins est un cocktail classique composé de gin, jus de citron, sirop de sucre et eau gazeuse.

Les "collins" sont un type de long drinks qui remonte à 1850 et qu'on attribuerait à Vincent Collins, un barman de New York qui avait alors 23 ans. Il réalisait le Tom Collins à partir de "Old Tom Gin", un gin plus doux et sucré mais aujourd'hui difficilement trouvable, d'où peut-être l'origine du nom "Tom Collins". Le Tom Collins fût un tel succès que Vincent Collins aurait créé vers 1870 le "John Collins" en hommage à son frère en remplaçant le gin par du bourbon. Cette origine du John Collins reste malgré tout plus qu'incertaine, David Wondrich écrit dans "Imbibe!" que le John Collins aurait vu le jour en Angleterre vers 1830, et encore une autre version raconte que ce serait un "John Collins" qui aurait inventé le cocktail du même nom dans les années 1800.

Le Tom Collins est à l'origine d'un énorme canular réellement survenu à l'été 1874...

La blague consistait à croiser un ami ou un parfait inconnu dans la rue, et lui faire croire qu'un certain Tom Collins tenait des propos injurieux sur lui et que ce fameux Tom Collins se trouvait dans le bar du coin. Lorsque cette personne se rendait alors dans le bar pour régler ses comptes, un complice se trouvant dans le bar expliquait alors que Tom Collins était parti dans un autre bar. La victime finissait par vadrouiller de bar en bar pour retrouver Tom Collins. Les boucs émissaires de plus en plus nombreux, les grands journaux ont fait état du phénomène. Le "Daily Republican" publie en juin 1874 "Tom Collins Still Among Us" (Tom Collins toujours parmi nous) en indiquant que l'individu avait encore toute la journée d'hier continué son projet néfaste de diffamation envers les citoyens et qu'il avait réussi à garder la distance sur ses poursuivants. Le quotidien continue en écrivant qu'à certains moments Tom Collins était à 2 doigts d'être capturé par ses poursuivants, ses déplacements sont surveillés avec la plus grande vigilance.

Lorsque la presse s'est rendu compte qu'il s'agissait d'un canular, elle aurait continué à jouer le jeu déclarant même que Collins aurait été repéré en Californie sur la route de l'Arizona, et qu'au printemps d'après il sera entré en république sud-américaine.

Cette histoire a vu grandir la popularité du cocktail, les boucs émissaires se voyant faire réaliser des cocktails nommés "Tom Collins" lorsqu'il entraient dans les bars. Nous pourrions bien imaginer qu'à l'origine le canular ait été lancé dans un projet purement marketing, quoiqu'il en soit le cocktail est devenu très célèbre en Amérique après cette histoire. Après la farce, le Tom Collins est vite devenu le cocktail le plus servi dans les salles de jeux de New York.

En 1891, le médecin britannique Sir Morell Mackenzie veut attribuer l'origine du cocktail Tom Collins à l'Angleterre dans un article de magazine, et plus particulièrement à un certain John Collins. Il indique également que le cocktail est lié à une chanson du même nom, chose réfutée peu de temps après par un autre magazine qui fait remarquer que la chanson s'appelle en réalité "Jim Collins". En 1898, l'écrivain américain Charles Montgomery Skinner indique que le Tom Collins est un cocktail d'origine américaine qui s'est developpé en France, en Angleterre et en Allemagne.

Si l'origine du cocktail reste toujours aussi incertaine, la recette a évolué depuis 1876 avec notamment la disparition du sirop de gomme et l'utilisation d'un gin plus "classique" que le Old Tom Gin.

Aujourd'hui le Tom Collins est identique au gin Fizz. Lorsqu'ils ont tous les deux été publiés en 1876, les 2 seules différences étaient leur contenance (le Tom Collins était plus volumineux) ainsi que l'eau gazeuse utilisée (eau gazeuse naturelle pour le Tom Collins et eau gazeuse en syphon pour le Gin Fizz).

Ce cocktail nécessite :

⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ shaker Afficher le prix
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ presse-citron Afficher le prix

Derniers Cocktails

Dernières News